Au départ, j'ai utilisé ERMEL pour faire découvrir la division aux CM1. Il fallait en passer par la situation problème du jeu du banquier qui consiste à partager une somme d'argent entre plusieurs élèves après des échanges à la banque (pour convertir les centaines en dizaines)

Mais finalement, cette activité est lourde à mettre en place et elle sème la confusion dans l'esprit des élèves. Une fois en situation de jeu réel, les élèves oublient l'abstraction des nombres, ils s'amusent d'aller voir leur copain banquier, oublient qu'ils doivent partager équitablement, se retrouvent avec plus d'argent qu'au départ car le banquier fait des erreurs et si on n'est pas partout on ne sait pas d'où vient l'erreur à la fin de l'activité.

Bref, je propose alors aux élèves une feuille de partage qui permet vraiment de travailler sur le sens du partage. Juste avant cette activité on a fait un petit problème de partage avec des nombres faciles : 55 à partager en 11 (volontairement on ne prend pas des nombres qui sont dans les tables de multiplications sinon, ils lisent la réponse comme par magie sans comprendre le partage qui est derrière.

Il y a 2 fiches : sur la première, je laisse les élèves partager par soustractions répétées comme bon leur semble :exemple : partager 586 entre 4 : je commence par donner 100 à chacun, reste 186 ; puis je donne 40 à chacun (40 X 4 = 160) reste (186 - 160) = 26 ; je donne 6 à chacun (4 X 6 = 24) reste 2. En tout j'ai donné (100 + 40 + 6) = 146 reste 2 (que je ne peux pas partager ) ; sur la deuxième fiche, je leur demande de procéder en commençant par décomposer le nombre en 500 + 80 + 6 pour que cela soit plus facile. Très vite on essaye de donner le maximum possible à chacun à chaque étape (centaines, dizaines, unités)... petit à petit on approche la technique de la division posée mais en comprenant ce que l'on fait. Lorsqu'on passe à la présentation habituelle ça passe comme une lettre à la poste. Par contre évidemment, les élèves doivent bien maîtriser leurs tables de multiplication mais ça quelle que soit la technique !